1er novembre 2021, mise en application du Covid Safe Ticket en Wallonie.

⚠️ ⚠️ ⚠️ Informations concernant la mise en place du CST.

🗣 Il sera d’application dès ce lundi 1er novembre pour l’ensemble des Centres et Clubs (cercles) sportifs de Wallonie.

L’ensemble des personnes de 16 ans et plus sont soumis à ce CST afin de pouvoir rentrer dans les installations (salles, vestiaires, cafétéria). Une fois ce contrôle effectué, l’accès est autorisé et le masque n’est dès lors plus obligatoire, mais fortement recommandé.

Il y a bien sûr quelques exceptions, les encadrants bénévoles, moniteurs, entraîneurs ne sont pas soumis au CST ainsi que les parents (mais obligatoirement masqués) accompagnants un enfant, le temps de le déposer. Par extension, vu que ce n’est pas précisé, les arbitres semblent exclus également de ce contrôle. Les parents ou accompagnants qui restent durant le cours ou l’activité doivent présenter leurs CST.

Néanmoins, dans un soucis d’impartialité et dans l’intérêt de tous, le Président de l’AFAMA BUDO recommande vivement que les enseignants, les membres bénévoles et les membres des comités soient également soumis au CST. Il est difficilement imaginable que celui qui contrôle les CST en soit dispensé.

Le contrôle se fait via l’application COVIDScanBE et sous la responsabilité du responsable de l’activité. Donc, les CST doivent être obligatoirement scannés car le lecteur donne l’accès à l’événement et informe le contrôleur de la situation réelle de la personne qui présente son CST.

Nous vous invitons donc à prévenir vos membres et à effectuer ce contrôle à partir de ce lundi 1er novembre 2021.

Aussi, le responsable de l’événement contrôlera le CST et il établira une liste de personnes habilitées à ce contrôle.
Ces personnes seront autorisées à croiser le QR code et les données d’identité. Aucun enregistrement de données n’est autorisé.

Si le CST n’est pas en ordre ou en cas de refus d’un visiteur/client de soumettre une preuve d’identité, le responsable est tenu de refuser l’accès aux personnes en question, et de faire appel aux forces de l’ordre si nécessaire.

En cas de contrôle de l’application du CST et de non conformité, la responsabilité sera imputée au responsable de l’événement et/ou son comité. L’amende peut atteindre 2500 euros pour le responsable et 500 euros pour la personne qui n’a pas son CST.

Comme beaucoup, espérons que cette mesure ne durera pas trop longtemps. Elle est prévue actuellement jusque mi-janvier.

Courage à tous.
Prenez bien soin de vous et des autres.

Le Comité Directeur AFAMA BUDO.

Partagez maintenant !